Ipoh (Penak) – Malaisie

0 Comment

Mars 2018

JOUR 1

Après 4 jours à Georgetown, je prends mon autobus pour Ipoh. Mon hôtesse Airbnb se montre très gentille à mon égard. Elle se renseigne sur mon itinéraire et insiste pour venir me chercher. Quelle belle attention! Je prends place à bord de l’autobus qui allait prendre 2hrs à arriver à destination. Franchement, j’aime bien ces transports en autobus… Ils sont si confortables!

VendeurÀ mon arrivée, je ne trouve pas mon hôte et me fais accoster par des vendeurs de crème qui me sautent dessus et se mettent à me frotter les bras… Ayoye!! C’est quoi ça?? Mais moi étant…. Moi… Je ne fais que rire! Les vendeurs ici peuvent se montrer très insistants, et de mon côté, je ne suis définitivement pas assez ferme! Mais tsé, la crème à l’huile d’avocats n’est vraiment pas cher et je n’en ai pas. De plus, je n’ai pas de porte de sortie, mon transport n’est pas là! Alors je me fais du fun avec les gars…

Mon hôte me trouve finalement, et me présente la jeune femme qui l’accompagne. Lina, une gentille allemande qui, avec son copain, habite également le même Airbnb : Ashley’s Home Experience.

Dès que nous arrivons, je suis accueilli par 3 Shi tsu tout à fait adorables qui me rappellent combien je m’ennuie de ma meute à moi. Alors c’est à genoux devant la porte que je fis la connaissance de Mallika, une belle dame aux yeux clairs souriants, qui me souhaite la bienvenue sûrement bien étonnée de me voir dans une telle position! Après les câlins et les présentations, elle me fait entrer dans un salon de style shabby chic exactement comme le titre le propose et m’offre le thé. On se croirait à Londre dans une grande maison victorienne… mais quelle classe!!

Mais bref, Mallika se montre très curieuse de mon parcourt et du fait que je voyage seule. On passe donc un bon moment à discuter et à apprendre se connaitre. Elle m’offre par la suite de les accompagner au marché de nuit, elle, son mari, sa voisine et grande amie, ainsi que le jeune couple afin de découvrir la nourriture typiquement malaisienne. J’accepte, bien entendu!

Alors nous voici parties, errants parmi les kiosques Mallika, Subach et AhLet nous initient à différents plats. Je trouve Lina et Lukas très aventureux comparés à moi!! Ils se montrent curieux et goûtent pratiquement à tout. Quant à moi, je me contente que de fruits. Et oui, je crois bien que je vais devenir végétarienne ici en Asie!

Je fais tout de même également de belles découvertes : Le « jack fruit » et le « longan » sont mes préférés. Je crois en avoir déjà vu à la maison, mais vous savez tout comme moi que nous n’achetons pas ces fruits aux airs bizarres que nous ne connaissons pas. Je tiens bien les faire découvrir à mon entourage!

Après avoir fait le tour, nous décidons d’un commun accord de rentrer à la maison. Je ne suis vraiment pas déçu! Sur le chemin du retour, AhLet me propose de me servir de guide le lendemain et de me faire découvrir la ville. Je suis enchantée !! Bien sûre, elle me fera parvenir son prix, mais je suis déjà très emballée à l’idée d’être guidée par une personne locale. Comme j’ai pu déjà le constater au marché, AhLet aime partager les valeurs et coutumes de son pays. Ça s’annonce très intéressant!

J’apprécie beaucoup ma chambre ! Tout comme le reste de la maison, les murs sont tapissés de fleurs et tout plein de petites attentions ont été posées sur la commode. Mallika mets beaucoup d’efforts en tant qu’hôtesse à satisfaire ses invités, il ne manque absolument de rien!! Je me mets au lit et m’endors rapidement, après avoir accepté l’offre de AhLet qui me propose une visite de 8hrs au montant de 78 RM, soit environ 26$ canadien. Merveilleux !!!

JOUR 2

Il est 7hrs du matin et je m’apprête pour ma journée. Mallika est déjà debout pour m’offrir le café, même si elle sait bien que je dois manger un déjeuner typiquement malaisien avec AhLet… une genre de soupe poulet et nouilles très épicée!

Notre jeune couple allemand est aussi à la table avec nous. Eux partirons pour une journée-visite à Cameron Highland, ma prochaine destination. J’ai bien hâte à ce soir pour avoir leur impression!!

Alors nous discutons un peu de nos vies respectives… notre travail… nos enfants… c’est à ce moment que nous sommes tombés sur le sujet de Seema, la fille de Mallika et Subach. Il me montre avec fierté, à la une du journal local, Seema photographiée avec deux collaborateures, affichants avec fierté leur projet pour sauver les animaux errants. OMG!! J’suis tellement emballée!! Dans un pays comme la Malaisie, c’est gigantesque!! Je me souviens d’avoir visité le centre d’aide aux animaux à Koh Lanta. Ils ont tellement besoin de passionés pour aider un temps sois peu ces pauvres bêtes!! Comme je n’ai rien de planifié pour le lendemain avant mon départ, je demande à Mallika s’il serait possible pour moi d’aller visiter le refuge de sa fille. Bien entendu, elle doit la contacter et voir si elle est disponible, puisqu’il ne s’agit pas d’un endroit comme la SPCA. Nous en reparlerons ce soir.

Je quitte avec AhLet pour aller déjeuner. Elle me présente alors le plan de la journée: Kellie’s Castle, la grotte Gua Tempurung, la grotte du temple Kek Lok Tong et ses jardins, un dîner malaisien, pour terminer avec les « street arts » et les édifices de la vieille ville de Ipoh. Ça me paraît pas mal complet !! Sans compter que Mallika insiste pour me faire goûter ses plats malaisiens favoris lors de mon dernier souper avec eux ! Ouff!

Kellie’s Castle
Lorsque AhLet m’a parlé du château de Kellie, elle me parlait de ruines. Et comme j’en ai déjà vu plusieurs en Thailande, et bien je m’attendais à… des ruines!!! Mais bien qu’inachevée, les ruines du manoir restent aussi mystérieuses que vertigineuses. Le château perché au sommet d’une colline est encore aujourd’hui d’une architecture époustouflante. Il est très fascinant car il semble être plein de portes secrètes. L’endroit entier est comme un labyrinthe!

Le château devait servir de demeure au planteur écossais William Kellie Smith et son épouse Agnes. Le château a été commandé par Smith en 1915 après la naissance de leur fils. Par contre, pendant sa construction au début des années 1920, de nombreux travailleurs ont contracté la grippe espagnole et sont morts. La Première Guerre mondiale a été un autre revers majeur qui a ralenti le processus de construction. En 1926, Smith a succombé à une pneumonie lors d’un voyage à Lisbonne au Portugal et la construction du château s’est arrêtée à mi-chemin.

Les mystères qui entourent le château de Kellie et ses créateurs subsistent encore. La belle partie d’un amour épique comme celui-ci, c’est qu’il n’y a pas de réponse à tout. Cela laisse une part pour nous de fantasmer, un rêve qui ne finit jamais et une fin indéfinie ….

Le château de Kellie est maintenant une attraction touristique locale populaire. Certains racontent même que la demeure est hantée. Bien que les Smiths n’aient jamais habité le château, on dit avoir vu la famille regarder par les fenêtres et errer dans les corridors.  Oh là là!!!

Castle

Le Manoir a également a été utilisé comme décor dans le film Skyline Cruisers ainsi que Anna et le roi. Puisque la visite m’a beaucoup impressionné et que ce dernier fait partie de mes films favoris, je me promets de le ré écouter lors de mon retour à la maison question de voir si je ne reconnaitrais pas l’endroit 🙂

Gua Tempurung Caves
Gua TempurungNous nous sommes par la suite dirigées vers Gua Tempurung. « Gua » signifie une grotte en malais, tandis que « Tempurung » est la coquille de la noix de coco. Gua Tempurung est composée de 5 énormes dômes ressemblant à des coquilles de noix de coco. Chaque dôme a des formations de calcium différentes et il y a aussi du marbre qui existe avec différents niveaux de température et d’eau. Les couleurs diffèrent également selon les températures.

Outre les calcaires, il existe d’autres gisements à Gua Tempurung tels que le marbre, l’étain et d’autres minéraux. Il y a de nombreuses années, il y avait aussi une petite mine d’étain faite ici aussi. Pendant l’Urgence malaise, les guérillas communistes ont également utilisé cette grotte comme leur cachette.

Il y a plusieurs trajets à différents niveaux offerts lors de la visite.  

Pour ma part, j’ai opté pour le « Top of the World » qui dure environ 2 heures. Comme je suis seule et pas équipée du tout pour le rafting, ce choix me paraît logique. Par contre, j’y serais vraiment allé « all in » si j’avais eu un partenaire de voyage et les bons vêtements! Mais bon…

Je devais faire le trajet seule, mais surprise ! L’employé lors de l’achat de mon billet a permis que AhLet m’accompagne gratuitement, et j’en suis très reconnaissante. Je ne sais pas encore pourquoi, mais la grotte en question m’intimide, si on peut le décrire comme cela. L’entrée est si grande, et pour le moment, on n’y voit que du noir à l’intérieur !

Alors nous entrons dans la grotte le long d’un chemin en béton, nous émerveillant toutes deux de l’intérieur. La route pavée est facile, mais si vous envisagez que de grimper un millier de marche est trop difficile, vous n’êtes pas à la bonne place!!

Pendant la visite, nous avons laissé aller notre imagination, et ce n’était pas très difficile ! En fait, la forme des rochers ressemble tantôt à une femme qui se lave les cheveux, maintenant à un cow-boy, ou encore à un singe en moto ! Tout comme lorsque nous regardons les nuages dans le ciel, nous nous formons nous même des illusions… tout comme celles-ci…

Il fait très chaud et humide dans la grotte, il n’y a pas d’air du tout ! Mis à part au 4ième étage où, en se tenant à un endroit bien précis entre deux dômes, nous pouvons ressentir un genre de tourbillon très léger mais oh combien rafraîchissant !!

Nous arrivons donc à la fin de notre trajet, soit le fameux « Top of the world »! Mais quelle déception !! Il n’y a rien !! Je veux dire, nous ne pouvons même pas sortir et voir le ciel. Alors qu’est-ce que cela voulait dire ? Et bien nous sommes au sommet à l’intérieur de la montagne. Les visiteurs qui auront, eux, choisis les trajets 3-4-5 continueront leur visite. C’est-à-dire qu’ils redescendront la montagne sur les roches, la terre et dans la rivière, en rampant ou en se laissant glisser jusqu’à l’entrée. Nous, par ailleurs, devons rebrousser chemin.

Ne vous méprenez pas, j’ai tout de même adoré l’expérience. Mon conseil aujourd’hui serait de vous dire de bien choisir votre niveau AVANT de vous présenter à la grotte, question d’avoir tout l’équipement et l’habillement nécessaire pour l’activité.

Le temple Kek Lok Tong Cave et ses jardins
Le temple Kek Lok Tong Cave est situé dans le quartier idyllique de Gunung Rapat, au sud d’Ipoh. Depuis 1920, il est utilisé comme lieu de culte. Le complexe du temple abrite un autel central avec diverses figures bouddhistes ainsi que différentes divinités de la mythologie chinoise.

Il ne prends pas plus de 15 minutes pour la visite du temple. De toute façon, ce qui m’intéresse, ce sont les jardins! À ce qu’il parait, les jardins sont des paysages primés qui possèdent l’un des plus long sentier de réflexologie à Ipoh. De plus, on y trouve tout plein de singes… à ce qu’il parait!! Et je ne pourrai jamais confirmer puisque les jardins sont fermés aujourd’hui. Quel dommage!!

swastika

Ce qui capte mon attention est ce symbole devant le temple:  Le swastika (croix gammée).  La figure géométrique dans le sens de l’horloge est une ancienne icône religieuse couramment utilisée dans le sous-continent indien, en Asie de l’Est et en Asie du Sud-Est, où elle symbolise les principes spirituels de l’hindouisme, du bouddhisme et du jaïnisme.  Le nom swastika vient du Sanskrit et symbolise le surya (soleil), la prospérité et la bonne chance, contrairement au même symbole en sens antihoraire, caractéristique du symbolisme nazi comme un emblème de l’identité raciale.  Ce dernier se nomme  sauvastika.  À ne pas s’y méprendre!

Old Ipoh
IpohNous avons terminé notre journée averc une promenade dans le vieux centre-ville d’Ipoh. je me suis sentie transportée à l’époque coloniale avec des bâtiments explicites d’une grande architecture. Nous avons traversé la tour de l’horloge commémorative Birch, qui a été construite pour commémorer James W. W Birch, premier résident britannique de Perak.

Il y a une belle mosquée à l’opposé de la tour de l’horloge commémorative Birch. Sultan Idris Shah Mosque est la mosquée d’État de Perak. Cette mosquée a été achevée en 1968 et a été inaugurée officiellement en septembre 1978 par le sultan Idris Shah II de Perak.

Nous sommes par la suite tombées sur la gare d’Ipoh dépeignant une architecture de style victorien. Cette gare est affectueusement appelée «Tajmahal of Ipoh» par les habitants.

Street Arts IpohNous avons pris la rue de l’art d’Ipoh couvrant de nombreuses peintures murales. À ce qu’il paraît, la société « White Coffee » très installée ici, en collaboration avec l’artiste lituanien Ernst Zacharevic, a réalisé 8 œuvres d’art mural sur les murs de bâtiments situés dans la vieille ville d’Ipoh. Nous sommes tombés sur certaines d’entre elles en nous promenant dans le centre-ville d’Ipoh.

Nous avons terminer notre journée à flâner sur la ruelle de la Concubine, l’une des plus anciennes voies d’Ipoh où sont exposées toutes sortes de souvenirs. On y trouve également de magnifiques expositions d’art de rue. C’est une rue très colorée et joyeuse. Belle façon de terminer nos visites de la journée!

Souper malaisien
Il a fait si chaud aujourd’hui, je n’ai pas très faim. Par contre, Mallika insiste pour nous faire découvrir ses plats favoris. De plus, nous serons tous réunits pour ce dernier repas. Lina et Lukas quittent demain matin, et je suivrez direction Cameron Highands en après-midi. Je dois y aller, cela va de soi!

Alors nous nous rendons tous dans ce « food court » vraiment populaire!! Y’en a du monde!!! Comme moi et AhLet avons dîner assez tard, l’appétie ne me reviens pas du tout. Alors je goûterai légèrement aux différents plats sans plus. Comme promis, Mallika me fait goûter à son plat favori… un genre de soupe aux nouilles et… quelque chose d’autre qu’elle me cache intentionnellement. J’ai vite compris pourquoi!!! lol!! Pourtant je lui avais déjà mentionné que je n’aimais pas les anchois… la coquine!!! lol!!

Mallika m’annonce que nous irons visiter sa fille Seema demain matin. J’en suis plus que ravie!!! Mes toutous me manquent tellement! Une belle dose d’amour canine…. oh oui!! De plus, elle a comme mascotte un merveilleux schnauzer! Oui, ce sera une belle façon de clore ma visite à Ipoh.

 

JOUR 3

Ce matin, AhLet nous a préparé encore une fois une spécialité malaisienne: Un fruit très spécial dont je ne me souviens pas le nom! Cuisiné de 2 façons différentes en plus!! Et oui… sachant que Lina et Lukas allaient quitter tôt, AhLet s’est levé à l’aube pour nous conquocter ses recettes. Y’a pas à dire, on mange ici au Ashley’s Home Experience!

Alors encore une fois tous réunient autour de la table, nous partageons sachant que notre aventure ensemble se terminera sous peu. Je me sens vraiment choyé d’avoir la chance de rencontrer des personnes aussi incroyables, et je remercie la vie encore une fois de me donner autant d’opportunité de grandir au travers eux.

Alors après le déjeuner, Lina et Lukas s’apprètent à partir pour à la station d’autobus, et nous pour notre visite chez Seema. C’est fou comme après quelques jours seulement, il est difficile de dire « Au Revoir! ». J’aimerais tellement leur dire plutôt « À la prochain! », mais c’est peu probable n’est-ce pas? Mais ne sait-on jamais!

Nous voilà en route pour rencontrer cette grande dame qui a eu le courage de tout laisser derrière elle pour s’acheter une maison sur une terre qui allait pouvoir lui permettre d’accueillir les animaux en détresse. Je sais , c’est totallement ridicule, mais je me sens quelque peu mal à l’aise. Il me vient soudain à l’idée que je me suis peut-être imposée, sachant bien que Seema ne vient que d’emménager dans sa demeure. Mais bref, il est trop tard, nous sommes en chemin!

Arrivé à destination, Seema nous fait signe de ne surtout pas ouvrir la barrière avant qu’elle ne nous le disent. Raison étant: Tous les chiens doivent se trouver en sécurité dans leur cage respective pour éviter les fugues.  Finalement nous entrons sur le terrain. Deux petits chiens courent pour nous accueillir à la voiture. Je reconnais la mascotte: Chelsey le schnauzer. Mais je ne m’attendais pas à voir le sosie de ma fille Maya Jolika. Sosie du visage… on s’entends? Parce que le pauvre petit chien a un grave problème de peau. Tellement que j’ai de la misère à le toucher.

Seema me cible dès le premier moment… toute énervée… trop énervée finalement. Les chiens jappent BEAUCOUP! Seema m’explique que, vue mon excitation, les chiens le ressente et le sont eux aussi. Non mais on s’entends que c’est elle l’experte après tout! Je suis ses conseils et prends place sur une chaise. À mon grand étonnement, et celui de sa maîtresse, Chelsey s’invite sur mes genoux. OK là je suis à mon comble!

Alors on m’explique le fonctionnement de ma visite: Seema invitera chaque chien à nous rejoindre en nous racontant leur histoire… un à un. Bien sûre, j’ai eu la chance d’entenre l’histoire de Bestie, le petit westie qui a le même visage et la même grosseur que ma fille Maya. J’aimerais juste spécifier qu’un westie pèse normallement entre 20-22lbs. Ma fille Maya pèse 14lbs. Je sais que pour eux, westies ou autres, les drames psychologiques peuvent bien arrêter la croissance des « puppy ». Je le vois en Bestie également.

Mais bref….

Tour à tour, les toutous et leurs histoires passent. À chaque histoire, mon coeur saigne de plus en plus. Ce qui me rassure, c’est le coeur de cette femme. Cette femme qui a décidé de faire de sa mission de vie de les sauver. Je la regarde parler de chacun d’eux comme d’une maman de ses enfants et je l’admire. Je voudrais vraiment en faire autant.

Seema m’explique ensuite que, suite à une vidéo vue sur Youtube où on y voyait un chien se faire torturer, elle prit la décision de ne pas crier aux changements, mais d’être le changement. C’est ainsi qu’elle fondit « Pawse For A Cause » (PFAC), une collecte de fonds qui rassemble des musiciens et des artistes pour recueillir des fonds pour les refuges pour animaux dans le besoin. Au fil des ans, le PFAC a recueilli plus de 50 000 RM pour divers refuges et est devenu en 2015 la plus grande initiative de collecte de fonds pour les animaux en Malaisie, pays très peu favorable aux animaux.

J’apprends du même coup que l’année dernière, la PFAC est devenue la première initiative animal en partenariat avec un grand distributeur de films lorsque, avec « United International Pictures », ils ont créé le film « A Dog’s Purpose« . Voilà un autre signe encourageant que la Malaisie… et pour Seema et son projet de vie!

Lorsque je croyais avoir tout entendu, Seema me présente son nouveau projet… « the ALIVE project ». Une initiative animale, un mouvement qui place l’éducation au premier plan de son agenda. Elle et son partenaire Davis prévoient initier une nouvelle coalition de défenseurs avec un seul but: mettre en commun leurs ressources et leurs réseaux pour atteindre le même but final. Ils ont alors décidé de développer iPawse, la première application centrée sur les animaux qui rassemble des communautés de divers segments de la population: des propriétaires d’animaux de compagnie aux passionnés d’animaux de compagnie, en passant par les fournisseurs de produits et de services.

Malheureusement, je suis pressé par le temps! J’ai un autobus à prendre! Comme Seema à besoin de sous pour mettre son projet à terme, je lui propose les levées de fonds comme solution. Seema me réponds alors que, ce qu’elle apprécierait plus que tout, c’est qu’on lui commande des briques pour bâtir des murs autour de son terrain pour protéger les animaux qu’elle accueille dans sa demeure, ensuite viendra le déploiement de son logiciel mobile. 

Nous quittons la ferme, mais je resterai en contact avec Seema et ferai mon possible pour l’aider dans ses projets. J’ai de la difficulté à cibler mes sentiments présentement. Je me sens triste d’avoir entendu autant de mal fait à chacun de ses petits chiens, mais en même temps tellement reconnaissante envers ces personnes tout à fait incroyables qui ont décié de devenir leur voix. Merci à toi, belle grande dame!

Arrivés à la station d’autobus, Mallika, Subash et AhLet décide de prendre un stationnement et de m’accompagner. Je me sens un peu mal, mais d’une finalement nous n’avons pas mangé donc nous passerons un dernier moment ensemble.

Après avoir mangé à toute vitesse, nous nous dirigeons vers l’autobus… qui tarde vraiment à arriver!!! Nous avons attendu plusieurs minutes avant que je puisse prendre place à bord de l’autobus. C’est l’heure des « Au Revoir »! C’est ridicule, il y a 3 jours, je ne connaissais pas ces gens. Je trouve cela difficile. Est-ce peut-être parce que, jusqu’à présent, j’ai été pas mal toute seule pour faire ce voyage? Ces gens m’ont laissé entrer dans leur vie tout comme un membre de leur famille. Vous passez à Ipoh? Vous devez absolument vivre l’expérience Ashley’s Home Experience, disponible sur Airbnb. N’oubliez surtout pas que je vous offre un rabais pour une première réservation.  Vous devez par contre passer par mon lien en cliquant ICI pour vous inscrire.

Conclusion

Au Revoir Ipoh, mon coup de coeur de la Malaisie!!!

Vous pouvez toujours visiter mon compte Instagram pour y découvrir toutes mes photos prises à Ipoh en cliquant ICI.

Vous désirez obtenir de plus amples informations sur la Malaisie? Cliquez ICI.

Vous avez aimé cet article, laissez moi un commentaire! Je vous invite également à le partager avec votre famille et vos ami(e)s, et de se fait participer à ma réussite!

Sur ce, à la prochaine!