I love Malacca

Malacca (Maleka) – Malaisie

2 Comments

Mars 2018

Suite à mon séjour à Singapour, j’entame le trajet de 4hrs en autobus qui me mènera en Malaisie…  à Malacca plus précisément.

Malacca est un petit état le long de la Malaisie péninsulaire qui a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial pour son paysage architectural et culturel unique. L’état est riche en patrimoine et les monuments historiques sont les principales attractions touristiques d’après ce que j’ai pu comprendre.

En route vers cette destination, nous devons passer la douane.  Comme j’arrivais de Singapour, j’ai dû présenter la seconde partie du coupon d’entrée que j’avais reçu à mon arrivée à l’aéroport.  Étonnamment, ce fût assez rapide.  En à peine 10 minutes, nous étions tous de retour dans l’autobus.

JOUR 1

Dès mon arrivé à la gare, je cherche les distributeurs de téléphone mobile afin d’obtenir une carte SIM. Pour tous ceux qui aurait omis de faire déverrouiller leur téléphone mobile avant leur départ du Canada, vous pouvez accéder à la procédure à suivre sur le site web de votre distributeur.  Alors bien que tous mes hébergements offrent le wifi en Malaisie, je tiens à avoir un service qui me permettra entre autres de contacter UBER, et de me servir de Whatsapp puisque tous mes hôtes Airbnb semblent se servir de cette application.

Après avoir fait le tour pour comparer les prix, j’opte pour la compagnie ONEXOX qui m’offre 10GB de données pour un mois pour la somme de 40RG, soit environ 13$ canadien.  Le commis a eu la gentillesse de m’installer ma carte et de s’assurer que le tout fonctionnait bien avant que je quitte pour trouver mon hébergement. Super service !!!

Stay with me capsules hostel
Avec UBER, nous avons eu de la difficulté à trouver mon hébergement.  La raison étant que l’endroit est tout nouveau !!  Tellement qu’il n’y a personne, mais croyez-moi, ça viendra !!

Je n’ai rencontré la propriétaire Joanne que très rapidement.  Par contre Sabir, le responsable de l’endroit, est tout à fait adorable et très à l’écoute.  Il m’a informé des endroits à voir, et s’est même inquiété de me voir partir sans bouteille d’eau.  Chose qu’il a rectifié en me donnant sa bouteille d’eau portable.  What a sweet heart!!

Ma capsule est toute nouvelle et encore une fois très HiTech!  J’aime beaucoup l’idée.  Je crois même que d’ouvrir un tel endroit à Ottawa serait une vraie petite mine d’or! Qui se lancerait avec moi?

Alors après de longues heures de route, je m’installe et fait une sieste bien méritée avant de partir à la découverte de cet état.

Cliquez ici pour réserver votre séjour au Stay with me capsules hostel.

Mosquée flottante de Malacca (Masjid Selat)

Puisqu’il est en début de soirée, je décide de me rendre à Masjid Selat, la mosquée flottante de Malacca.

Mosquée flottanteSur une île artificielle nommée Pulau Melaka, cette mosquée semble vraiment flotter lorsque la marée est haute, mais en fait, elle est construite sur des piliers.  L’architecture de la mosquée combine l’artisanat du Moyen-Orient et des Malais. Un imposant dôme doré avec des bordures bleues qui est visible de loin se trouve au-dessus de sa salle de prière principale. Masjid Selat est équipé de diverses installations qui comprennent une salle polyvalente, une bibliothèque et un centre d’apprentissage.

Bien que vêtue d’un pantalon qui me couvre les genoux et d’un chandail mis manches, je ne peux pas entrer dans la mosquée.  Un gardien se tient au beau milieu de l’entrée et me fait des grands signes de croix comme un dépravé la minute où je mets les pieds sur le plancher du corridor menant à l’intérieur.  Pourtant, j’ai bien retiré mes chaussures (??).  Et bien non, pour entrer dans la mosquée, les femmes doivent être couvertes de la tête aux pieds, n’affichant que les yeux.  Vous voyez le portrait?  Mais bref, ça vaut tout de même le détour.  Les bâtisses sont assez impressionnantes, et la mosquée est un spectacle assez spectaculaire la nuit quand tout le bâtiment s’illumine.

Après avoir pris une bouchée, je ressens encore l’effet du jetlag…  ou si c’est le trajet et la chaleur qui me font cet effet? Je décide donc de rentrer, et après une bonne nuit de sommeil, je pourrai visiter la tête reposée.

JOUR 2

Il est 9hrs le matin et je contacte UBER pour m’apporter à l’autre bout de la ville.  Je compte commencer là, pour revenir sur mon trajet et voir tous ces monuments historiques dont on parle tant.

Là ne me demandez pas ce qui a pu se passer, mais je me suis retrouvé au beau milieu de nulle part et il fait une chaleur suffocante.  Je décide de marcher un peu en direction inverse et voir où cela me mènera.  Mais il fait si chaud aujourd’hui !! Je consulte donc MAPS.ME pour trouver un musée ou une bâtisse où je pourrai respirer un peu, et trouve justement le Malaysia Prison Museum à quelques mètres seulement.  Non pas que j’ai vraiment de l’intérêt, mais 5RM pour de l’air climatisée, je trouve cela tout à fait raisonnable!

Alors j’entre, accueillie par un gentil garde qui m’indique qu’il est disponible à répondre à mes questions au besoin.  Les gens sont si gentils ici! Comme je n’ai pas d’intérêt, je décline et poursuit ma visite.  Comme vous pouvez vous en attendre, le musée nous présente les responsables de la prison au fil des années, ainsi que la provenance de leurs différents prisonniers.  Les salles de formations, les cellules, blablabla…

Puis arrive le moment où j’entre dans la pièce où sont présentés les méthodes de torture et d’exécution.  On nous explique les méthodes une à une, avec éléments visuels prononcés tel que photos, mannequins qui exposent la scène, outils de torture, etc…

OK là, je ne me sens pas bien du tout!  Saviez-vous que, à cette époque, ils pendaient les prisonniers par les pieds, et les sciaient en deux depuis le rectum?  Et bien cette scène est reproduite avec des mannequins exactement là où ces horreurs se produisaient !  La tête me tourne, je suis toute mouillée…  sortez-moi de là!!!  Et bien oui, je suis sortie en courant et me suis presque effondrée à l’avant de la porte d’entrée!  Moi qui avais besoin d’air !!

Plus tard, je suis allé voir les commentaires de ce musée sur TripAdvisor et étonnement, ils sont bons.  Alors je vous dirais de prendre mon expérience avec un grain de sel.  Dans le fond, nous sommes tous différents, et moi très sensible lorsque vient tout ce qui touche la violence faite aux humains et aux animaux.  Libre à vous de vivre votre propre expérience <img draggable= » 

Alors je marchai encore un bon bout avant d’arriver au début des quartiers touristiques de Malacca.

Bien que la population multiethnique se compose principalement de Chinois, d’Indiens et de Malais, les cultures britanniques, portugaise et hollandaise sont encore très présentes et pratiquées par quelques communautés descendantes.

D’après MAPS.ME, je suis tout près des ruines de l’ancienne cathédrale Saint-Paul.  En fait, je me trouve dans le quartier portugais où je pourrai accéder à la cathédrale via la Porta de Santiago.  Sur le chemin vers de haut de la colline, on peut apercevoir de vieilles pierres tombales portugaises datant de 1650 qui m’ont rappelé les tablettes des Dix Commandements.  On y trouve également des artisans locaux qui vendent leurs chefs-d’œuvre et leurs souvenirs.  Ne soyez pas effrayé par la colline, car c’est seulement une courte promenade et ça vaut vraiment le coup. Il faut seulement 15 minutes de marche lente pour arriver au sommet. Le chemin a des poignées de fer d’un côté comme de l’autre, donc très sécuritaire.

Cathédrale St-Paul

J’ai été vraiment étonnée de voir de près les ruines de Saint Paul. Son apparence physique nous confirme qu’elle était là depuis plusieurs siècles. La cathédrale a été érigée sur la colline de Malacca avant d’être renommée en colline de Mary puis en colline de St. Paul.

Originalement, la colline n’habitait qu’une petite chapelle lorsque le capitaine portugais Duarto Coelho l’a construit en 1521. Elle fût appelée alors la chapelle de la Mère de Dieu (Madre de Deus). Quand les Hollandais ont chassé les Portugais de Malacca, ils ont détruit tous les bâtiments sauf la forteresse et cette cathédrale. Les hollandais l’ont reconsidéré et l’ont transformé en une église réformée hollandaise et l’appelèrent l’église Saint-Paul, nom utilisé jusqu’à cette date.

À la sortie de ruines, on peut y voir une statue de saint François Xavier, et la vue depuis cet endroit est magnifique!

Paysage Malacca

De ce côté de la colline, j’ai pu emprunter des marches pour descendre et me retrouver en plein milieu du Dutch Square.  Je me trouve entouré de bâtiments peints en rouge qui reflète l’histoire de Malacca, l’administration néerlandaise (Stadthuys, Christ Church), la colonisation britannique (Fontaine de la reine Victoria) et les colons chinois (tour de l’horloge Tan Beng Swee en l’honneur d’un généreux magnat chinois). L’atmosphère ressemble étrangement à un lieu de festival, plein de touristes et d’habitants pour amuser ces derniers, rempli de « trishaws » joliment décorés qui n’attendent que de prendre passagers.  Ces balades coûtent entre 25 et 40 RM, dépendant du temps choisi à se faufiler parmi la foule.

Andy

En arrière, c’est Andy!

Un duo chantait les succès de Ed Sheeran lorsque je me suis assise à l’ombre près de la fontaine pour prendre une pause.  C’est alors que j’ai fait la connaissance de Andy, un principal et ancien professeur d’école, qui m’a appris tout ce que je suis entrain de vous raconter ici!  Nous avons discuté pour quelques heures, tout en écoutant la musique qui jouait en « back ground ».  J’adore les gens de ce pays!

Mais je devais continuer ma visite…

Ma prochaine destination…  Junker Walk Street!

Malheureusement pour moi, nous sommes jour de semaine.  Car chaque vendredi au dimanche soir, la route est fermée aux véhicules et devient un marché de nuit.  Malgré cela, Jonker Walk Street est une promenade qui en vaut la peine. Il a des restaurants de toutes les sortes, des galeries et des musées vieux de plusieurs siècles, sans parler des collections d’objets locaux et des produits alimentaires.  On y trouve également une multitude d’œuvres d’art peints sur les murs de la ville.

Après avoir fait le tour, il est passé 20hrs et je suis épuisé…  je décide donc de « rentrer à la maison » !  Sabir m’accueille avec son plus beau sourire, s’assurant que j’ai bien mangé durant la journée.  Je décide de me taire, puisque tout ce que je veux en ce moment, c’est de prendre une bonne douche et m’étendre dans ma capsule.

Conclusion

Ceci conclu mon séjour à Malacca.  J’y garderai un excellent souvenir, et vous conseille fortement de mettre cette destination sur votre liste d’endroits à visiter si un jour vous prévoyez vous rendre en Malaisie. 

Je vous invite à visiter mon compte Instagram pour y découvrir toutes mes photos prises à Malacca en cliquant ICI.

Vous désirez obtenir de plus amples informations sur la Malaisie? Cliquez ici

Vous avez aimé cet article, laissez moi un commentaire!  Je vous invite également à le partager avec votre famille et vos ami(e)s, et de se fait participer à ma réussite!

Sur ce, à la prochaine!

  • Louise Desjardins dit :

    Wow, que de beau paysages et endroits tu nous fait connaître. Merci